Comment faire une projection holographique ?

La projection holographique est le fruit de la recherche dans le domaine de l’optique. L’hologramme a déjà existé depuis le 19e siècle, mais il ne restait disponible que pour des représentations théâtrales. Aujourd’hui, grâce au projecteur holographique, les possibilités se multiplient et les grandes entreprises commencent à intégrer cette technologie dans des réunions, dans leur stratégie commerciale. Pour être à la page de ce qu’est vraiment cette illusion parfaite, vous devez savoir comment elle est fabriquée.

D’abord, c’est quoi une projection holographique ?

Une holographie signifie écriture en entier d’une forme quelconque. La projection holographique consiste à diffuser un hologramme sur un support. N’importe quelle image peut être holographique et servir de visuel pour une marque, une campagne publicitaire, un spectacle.

Un hologramme n’est pas perçu comme étant un écran vidéo, il exprime une photographie sur toutes ses coutures. Les couleurs ne sont pas exclues et le volume peut être pris en compte. L’image est donc fixe et visible en 3 dimensions.

La projection d’un hologramme demande la maîtrise de plusieurs techniques. Sa première apparition au théâtre était au 19e siècle. Il s’appelait alors, le fantôme de Pepper, car c’était le nom de celui qui a inventé le mécanisme d’optique, John Henry Pepper. Ce maître de l’illusion était extraordinaire en son époque. Il impressionne le public avec l’invitation d’un spectre directement sur scène.

Le Pepper’s ghost est la technique de création d’hologrammes la plus répandue. Trois différentes méthodes sont employées. Il s’agit de l’hologramme scénique à dimension humaine, de l’hologramme vitrine et de l’hologramme pyramide. Il s’utilise dans plusieurs secteurs d’activité par l’intermédiaire d’un projecteur holographique. Pour l’adopter ou recueillir plus d’informations à ce sujet, c’est par ici : agence-conseil-communication.fr.

Le principe de l’hologramme moderne

L’hologramme repose sur un principe technologique assez complexe. L’utilisation d’un miroir réfléchissant qui sépare un rayon laser en deux est le secret de l’holographie. Le premier rayon fragmenté est orienté sur une plaque photosensible. Le second est dirigé vers le modèle qui doit être réfléchi par le projecteur holographique. Ce dernier projette le volume qu’il perçoit par l’intermédiaire des ondes envoyées par l’objet réfléchi. La diffraction de lumière assure la diffusion de la forme finale à travers la plaque. C’est le support photographique qui reproduit le relief.

Le principe de la projection holographique scénique est obtenu par la diffusion de lumière sur une vitre ou un tissu fin. La réalité que voit le public reflète le phénomène d’illusion d’optique retransmis sur le voile très fin. Elle laisse croire à de vrais comédiens qui jouent sur scène. La projection d’hologramme vitrine est la technique la plus facile et que des bricoleurs peuvent reproduire chez eux. Une vitrine inclinée est contenue dans un caisson. Les animations pour un large public, les produits en magasin, les expositions ainsi que les parcs d’attractions emploient ce principe.

L’hologramme pyramide est une projection issue d’une technologie bien plus avancée. Il est observable sur tous les angles. Plusieurs vitres sont utilisées pour obtenir une illustration parfaite d’un objet.

Les techniques d’un hologramme parfait

Pour plaire aux yeux des spectateurs, des visiteurs et des clients, le résultat d’un hologramme doit être parfait, quelle que soit la technique utilisée. Une illusion d’optique est réussie lorsque toutes les règles de l’art sont respectées. La précision de l’image source doit être optimale et l’écran de projection holographique ne doit surtout pas être aperçu par la personne qui regarde. Dès que le tissu ou le support holographique est visible, l’illusion n’est plus au rendez-vous. Le spectateur ne doit pas distinguer les artifices qui produisent l’hologramme. C’est un tour de magie, le secret doit rester bien gardé.

Par la même occasion, il ne faut surtout pas que l’image dépasse les cadres réservés à la représentation. Les photographies à diffuser sur le projecteur holographique doivent mesurer en dessous de la taille réelle de l’écran adressé au public. Il est également important de souligner que pour le moment, les hologrammes ne doivent pas contenir d’image ou de décor d’arrière-plan. Cela permet un contour net des reliefs de l’objet.

Le sujet à holographier est encadré par de l’espace noir. Ce qui produit encore plus de visibilité à l’hologramme, car le fond est vide. 

Une projection holographique faite par vos mains

Bien sûr, vous pouvez faire une création holographique avec vos propres moyens en utilisant votre smartphone comme projecteur holographique. Si le projet vous tente, vous devez avoir besoin d’un écran de projection holographique en plastique rigide transparent, sous forme de pyramide avec un trou carré au sommet. La pyramide est donc régulière comme une tente à 4 côtés triangulaires.

Pour que le résultat soit compatible avec l’écran de votre téléphone, tracez 4 trapèzes isocèles identiques. La dimension doit être de 35 mm à la hauteur, 60 mm à la grande base et 10 mm à la petite base. Pour le test final, vous devez chercher une vidéo en ligne qui correspond à chaque face. Déposez alors votre maquette inversée, au milieu des 4 animations de votre mobile. Visionnez le résultat dans une pièce sombre.

Vous savez maintenant comment faire une projection holographique, n’hésitez pas à contacter un professionnel pour des usages commerciaux lucratifs.

Stratégie de communication médicale : engager les services d’une agence spécialisée à Nice
Site vitrine : un indispensable pour votre entreprise