Le renouveau écolo de la communication print

Le papier est un élément incontournable pour un nombre important de travail de production, sa versatilité et potentiel d’adaptation offrent une large possibilité d’usage. La communication print intègre le papier dans la totalité de ces applications et représente une consommation importante concernant l’ensemble des supports imprimés existants. Ce type de communication a attiré l’attention de différents organismes qui ont pris des mesures pour diminuer son impact environnemental.

La communication print en général

Cette communication se base sur une utilisation intensive des ressources imprimées pour diffuser de l’information, qui est idéal pour la mémorisation. En effet le message se retrouve sur une entité physique pouvant être conservée et permet d’informer davantage le client au sujet d’informations supplémentaires dont les explications restent chronophages lors d’un échange verbal. La communication print est un moyen fréquemment utilisé en tant que communication externe, à travers l’utilisation d’une identité visuelle ainsi qu’un logotype et elle est souvent associée au marketing outbound afin de renforcer l’influence auprès des clients. Par exemple les flyers dont le but est de promouvoir une offre ou un service, les brochures ou les cartes de visites pour se présenter et garder un contact. Les documents de communication print correspondent à ce jour en tant que moyen pertinent pour renforcer la diffusion de messages mais représente un dilemme majeur au niveau des enjeux économiques et écologiques.

L’impact environnemental de l’imprimé

La France a une consommation annuelle de papier proche de 11 millions de tonnes et recycle plus de 60% de celle-ci, certaines associations comme l’association Culture Papier fin ont été créé dans le but d’informer le public sur les différents rôles culturels, économiques et sociaux du papier et encourager vers un développement responsable ainsi que sa revalorisation face au jeunes personnes privilégiant massivement le numérique. La Commission Européenne a également mis en place un label écologique en 2012 pour les papiers imprimés (affiches, brochures, etc.) répondant aux critères écologiques établis, c’est-à-dire tous les éléments utilisés dans la communication print ce qui peut en faire un potentiel outil de communication écologique.

Des imprimeurs écologiques

Il existe actuellement des imprimeurs qui se sont engagés pour la préservation de l’environnement et possède le label Imprim’Vert qui se renouvelle chaque année. Afin d’obtenir ce label, il est nécessaire de remplir des conditions à savoir : les déchets correspondant aux cartouches, emballages et autres sont à éliminer et exclu le stockage de liquide pouvant provoquer des pollutions. Les propriétaires doivent aussi participer à des actions de sensibilisation sur l’environnement tel le recyclage du papier.

Astuces pour concevoir une plaquette d’entreprise qui fait mouche
Faut-il oser les cartes de visite originales pour marquer les esprits ?